Femme, j’écris mes « non »

Femme, j'écris mes "non"
Des goûts et des couleurs : j’annonce d’entrée la couleur pour éviter tout malentendu : « Femme, j’écris mes non » signifie que moi, en tant que femme, je réagis par une série de « non » en réponse aux répliques qui s’opposent à la féminisation des noms de métier apparaissant dans la bièvre autobiographie d’une auteure, en fin d’article. Ce titre fait écho à celui qui invite à la Féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres, par un Guide d’aide sur quelques règles nommé : « Femme, j’écris ton nom » suite au Rapport d’Octobre 1998 et à la circulaire de Lionel Jospin.

Continuer la lecture de « Femme, j’écris mes « non » »

[Documentaire] Cuba : Défendre le socialisme, Résister à l’impérialisme

[Documentaire] Cuba : Défendre le socialisme, Résister à l'impérialisme
Présentation du documentaire : Cuba : « Défendre le socialisme, Résister à l’impérialisme » vous rapporte les voix de Cuba, un pays luttant pour la justice sociale et économique, représentant les aspirations des pauvres et des opprimés dans le monde entier, et la construction du socialisme dans un monde capitaliste.

Continuer la lecture de « [Documentaire] Cuba : Défendre le socialisme, Résister à l’impérialisme »

Comment Cuba survécut en 1990 sans pétrole

Comment Cuba survécut en 1990 sans pétrole
L’humanité n’a jamais fait l’expérience de la pénurie totale de pétrole. Il n’existe qu’un précédent, à l’échelle d’un petit pays isolé: Cuba. Après l’effondrement de l’Union soviétique, ce pays a en effet connu une pénurie de pétrole comparable à celle qui frappera inévitablement le monde entier à moins qu’on ne la prévienne par des changements immédiats et radicaux dans les habitudes de consommation de l’énergie.

Continuer la lecture de « Comment Cuba survécut en 1990 sans pétrole »

[Conférence] Viktor Dedaj « Cuba : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? »

« Conférence du 4 Décembre 2011 sur le Libre Teamspeak, par Viktor Dedaj, journaliste et propriétaire du site de ré-information « Le Grand Soir ». L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. » Ce qui suit est une petite synthèse de l’exposé ainsi qu’un début de retranscription.

Continuer la lecture de « [Conférence] Viktor Dedaj « Cuba : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? » »